Une archéologie de la danse



CONFÉRENCE proposée par Dominique Brun

VEN 29 Novembre - 18H

En lien avec les spectacles Pierre et le loup et Les perles ne font pas le collier

Chorégraphe, notatrice en système Laban, attachée à la transmission des danses du répertoire historique, Dominique Brun déploie au travers de son œuvre une analyse fine du mouvement dansé et cherche à mettre en lien le passé et le présent. Elle développe une démarche de création qui permet de revoir des œuvres de danse souvent oubliées voire même disparues alors que ces danses sont historiquement des plus importantes pour la modernité du champ chorégraphique.
Dominique Brun travaille à la manière d’une archéologue, elle rassemble les traces qui restent de ces danses - partitions, notes de chorégraphe, croquis, dessins, photographies, articles de presse de l’époque - et tente de recomposer le mouvement à partir de ces documents. Elle reconstitue notamment L’Après-midi d’un faune de 1912 ainsi que le célèbre Sacre du printemps de 1913 de Vaslav Nijinski. En 2018, avec Le Poids des choses et Pierre et le Loup, Dominique Brun met en œuvre le concept d’« Effort »  théorisé par Rudolf Laban et amène les spectateurs à se questionner sur ce qu’est le mouvement et sur ce qui le rend possible : la gravité, l’espace et le temps.
Elle nous parlera à la fois de son travail sur les archives de Nijinski mais aussi du travail de création à la fois pédagogique et poétique qu’elle a effectué pour Le Poids des choses et Pierre et le Loup.

Gratuit / Inscription souhaitée auprès de la billetterie
Envoyer un message à la billetterie